Un Druide.

Médecine générale en terres bretonnes.

Archives mensuelles de “août, 2012”

Et un de plus, un!

Premiers pas de blogueur… Moi qui était certain de ne jamais vouloir m’adonner à cette activité je vais devoir une nouvelle fois ravaler mes certitudes et mes a priori et me lancer dans le monde merveilleux de la blogosphère!

Alors  comment en suis-je arrivé là? Petit historique. Lors de ma formation de médecin, au hasard de recherches sur le net, je suis tombé comme beaucoup sur le blog d’une célèbre généraliste à couettes (Jaddo pour ceux qui n’auraient pas suivi) où j’ai découvert de l’humour, de l’émotion et surtout un partage d’expériences professionnelles et personnelles. Ce point est très important car il ouvre la porte des cabinets médicaux, sanctuaires d’ordinaire inviolables, et permet à chacun de confronter ses histoires et ses difficultés à celles de collègues se trouvant dans le village d’à coté ou à l’autre bout de la France. Et là le piège se referme!

Le piège, ce sont les références et liens de « blogs amis » qui nous amènent à passer d’un blog à un autre, avec à chaque fois de belles découvertes et de nouveau de nouveaux liens… Et sans même s’en rendre compte on se met à suivre fidèlement une dizaine de blogs. Et comme sur un marché on se promène d’étals en étals avec des productions aux saveurs et aux caractères variés, avec pour point commun le monde de la santé et ses différents corps de métiers, ses différents modes d’exercice.

Bien sûr on retrouve des histoires de patients en médecine générale, en cabinet ou en visite, chez les plus célèbres représentants de la blogosphère médicale que sont Jaddo et Borée.

J’ai pu également découvrir d’autres professions, d’autres regards en suivant des kinés comme Bibiche et LeyaMK,  des sages femmes comme SophieSF

On retrouve aussi de talentueux dessinateurs (en l’occurrence des dessinatrices) qui illustrent avec humour leur vécu et leurs opinions, avec Sous La Blouse et Docteur Couine en particulier.

Mais les blogs qui me décontenancent le plus sont ceux où l’on trouve des histoires de vies personnelles fortes, parfois heureuses comme un mariage, une naissance, parfois tristes comme un deuil. On suit ces hommes et ces femmes dans la gestion du quotidien, jonglant entre formation et enfants, vie de couple et remplacements, installation et loisirs. Et ces personnes, que je n’ai jamais rencontrées, je me suis mis  à rire avec elles, à pleurer avec elles, et à ressentir le besoin de les lire régulièrement, en attendant l’épilogue d’histoires se déroulant sur plusieurs billets. Au risque d’en oublier je peux citer les blogs de Docteurmilie Fluorette Docmaman Farfadoc Docbulle et bien d’autres dont un qui est tout jeune et mon dernier coup de coeur, le blog de Granadille.

Là un deuxième piège est apparu. Pendant la lecture des billets des blogueurs cités plus haut j’ai découvert un réseau social dont j’avais bien sur entendu parler mais sans m’y intéresser : Twitter.  J’ai pu les y suivre au quotidien, réagir et converser. Mais les fameux 140 caractères, suffisants habituellement, deviennent vite frustrants quand il s’agit d’émettre une pensée profonde sur un sujet donné.

On y est. Un blog. Voilà le lieu qui permet une liberté d’écriture, sans limitation de texte. Alors bien sur il est de bon ton, en débutant, de se flageller en rappelant le grand nombre de blogs existants écrits par des gens beaucoup plus talentueux que soi, de se demander ce qu’on va apporter de plus… Oui mais non! On n’a pas à comparer, chacun étant libre d’écrire, et les visiteurs de lire ou de ne pas lire. A bon entendeur!

Voici donc le blog d’un jeune médecin généraliste en fin de formation. Mon blog. Bienvenue.

Navigation des articles