Un Druide.

Médecine générale en terres bretonnes.

EHPAD.

Coup de projecteur sur la problématique des maisons de retraite (EHPAD) au détour d’un fait divers ma foi choquant : une nonagénaire expulsée de son EHPAD pour des impayés depuis un an. L’information fait les grands titres, les politiques s’en mêlent (Michèle Delaunay, la ministre des personnes agées) et les gérants de l’EHPAD sont lapidés sur la place médiatique.

Loin de moi l’idée de cautionner un tel geste, mélange de brutalité, d’inélégance, d’illégalité (?) tout à fait révoltant en cette période hivernale au vu de l’âge de la dame. Mais certains points doivent être précisés.

Concernant l’affaire en question, il faut préciser que les impayés d’un an avaient donné lieu à un jugement du tribunal pour récupérer les sommes dues, en vain; le fils, gynécologue en clinique, avait même entrepris des démarches avec un avocat pour faire retarder l’exécution de la sanction.

Le fils en question, qui gère les affaires de sa mère, avait été prévenu à plusieurs reprises semble-t-il que devant cette situation il avait été décidé que Madame allait retourner auprès de sa famille. La suite de l’histoire est malheureuse.

On crie sur la maison de retraite, OK, mais cela ne choque personne que ces messieurs dames ne paient pas depuis un an? De quel droit? Les informations données laissent penser que et la résidente et ses enfants ont les moyens de payer mais ne veulent pas le faire: scandaleux! Pourquoi les autres résidents devraient s’acquitter du loyer, peut-être avec difficulté, alors qu’eux préfèrent passer par des avocats pour ne pas payer?

L’article 205 du code civil est clair sur l’obligation envers ses parents. C’est lamentable de ne pas subvenir aux besoins financiers de ses parents quand on le peut! Ayant travaillé auprès de patients Alzheimer pendant 6 mois, je peux dire avoir vu nombre de familles modestes, très concernées, se démener pour pouvoir payer chaque mois la résidence de leur proche.

J’attends que les journalistes abordent ce point là dans les jours prochains, pour mettre la lumière sur ces « vieux » délaissés par leurs enfants.

Autre détail qui m’embête dans cette histoire, c’est que les raisons de se plaindre des EHPAD sont nombreuses mais que là on se focalise sur un établissement qui ne cherche qu’à récupérer ses sous, ce qui est normal.

Parlons des prix qui sont parfois le triple de la pension des résidents! Parlons des enfants les plus pauvres obligés de vendre les biens de famille pour régler la note! Parlons des personnels soignants en nombre insuffisant et qui, malgré la meilleure volonté du monde, ne peuvent qu’être maltraitants par manque de temps! (Comment faire la toilette d’une personne âgée en 5 minutes ? Soit on la brusque, soit on fait mal la toilette)

Comment les autorités tolèrent-elles un encadrement soignant aussi faible au vu des millions brassés par les grands groupes qui se partagent le pactole des EHPAD?

Commençons par 1) faire un point sur les tarifs 2) faire un point sur l’encadrement… et on n’aura déjà fait beaucoup pour nos anciens.

Navigation dans un article

11 réflexions sur “EHPAD.

  1. Je sais pas pourquoi je vais dire ça, mais c’est la première. Chose qui m’est venu à l’esprit après avoir lu votre article.
    C’est merci. De quoi? Je ne sais pas trop. Peut être de mettre les pieds dans le plat, ou peut être de poser les bonnes questions. J’hésite encore…
    Mais je ne peut être que d’accord avec vous. Ayant travaillé comme assimilé aide soignant en fin de D1 (troisième année de médecine), je ne peux malheureusement que confirmer cette maltraitance qui m’a désolé chaque jour pendant le mois où j’ai fais ce qui était pour moi un job d’été. Sérieusement, un aide soignant pour 8-10 patients Alzheimer avec 2j/7 un collègue qui viens en renfort? C’est juste impossible. J’ai même fait un erreur une fois en donnant les médicaments tellement j’étais sur les rotules après le petit dejeune et les toilettes. Heureusement, rien de grave… Mais je m’en suis toujours voulu et je m’en veux encore. J’en ai même pleure le jour la… Pourtant je les aimais vie. Mes petites mami et petits papi.
    Et la plupart n’avaient pas de visite… Pourtant la plupart d’entre eux se sont battu pour leur enfants (y a toujours des exceptions certes), leur enfants sont même pas capable de faire de même pour leur parents? Mes parents se battent encore pour moi, a 24 ans, bac+6 et toujours pas capable de s’assumer financièrement (220€/mois)… C’est bien grace a eux que j’arriverai un jour a faire ce que je veux faire depuis tout petit. Alors je compte bien leur renvoyer l’ascenseur…
    Merci.

  2. Eh, tu sais quoi? Toi, je t’adore!!! Oui, il y a de la maltraitance n établissement, par manque de temps, par manque de moyens, par manque de plein de choses. Oui, l’établissement veut récupérer ses sous, et aussi la place, pour ceux qui attendent… Mais en effet, non, on ne fout pas dehors une dame de 94 ans, d’ailleurs en hiver on ne fout personne dehors en principe, mais peut-être la trêve hivernale ne s’applique-t-elle pas ici? (à voir, en fait j’en sais rien) Quant aux enfants… Ben on les connaît pas hein, ils ont sans doute leurs raisons (du moins j’espère).

  3. Le , Un Druide a dit:

    Merci pour le gentil commentaire babeth 🙂

  4. Le , Anne O'Nyme a dit:

    Je fais partie de ces familles qui ont été contraintes de mettre un de leur parent en maison de retraite.

    Je fais en plus partie de ces enfants qui ne passent pas voir leur parent souvent.
    Pas par volonté, simplement parce que j’habite loin, en province, et qu’il fallait faire un choix entre mettre maman dans une maison proche de là où elle a toujours vécu et où des amis et mon frère pouvait passer, et la prendre dans un établissement proche de chez moi, aller la voir au moins une fois par semaine et la couper du reste de ses connaissances, amis, famille.
    Je culpabilise beaucoup mais vis avec.

    Financièrement, cet établissement est un gouffre. Pour elle pour le moment, à terme pour nous. Elle perçoit 1450 euros de retraite, (ce qui n’est pas si mal par les temps qui courent), la maison coûte 2 779.61 euros selon la dernière facture (incluant des prestations de linge, le coiffeur une fois par mois et le pédicure 2 fois par mois). Maman est en chambre double, nous ne pouvons payer les 300 euros supplémentaires d’une chambre simple. Nous vendons son appartement pour financer la maison de retraite, cela permettra de financer une vingtaine d’année normalement, mais après ? Après les enfants devront aliment, on verra en fonction de notre situation financière à ce moment là, si nous devions payer aujourd’hui, il nous faudrait vendre notre propre maison qui est en cours de remboursement nous ne pourrions assumer les échéances plus une pension alimentaire à maman.
    Cela c’est pour la partie financière.

    Pour la partie maltraitance ordinaire, maman a encore toute sa tête, enfin elle a de nouveau toute sa tête devrais je dire (elle est bipolaire stabilisée pour le moment). Le manque de temps des soignants, le nombre de pensionnaires sont autant de choses qui font que maman souffre au quotidien de « broutilles » mais qui la blessent, un manque de temps pour un bonjour, pour une discussion, une toilette trop vite faite, une erreur dans ses vêtements etc… Je pense que les soignants font de leur mieux mais que ce mieux n’est pas encore assez. Je ne sais que faire, la changer d’établissement ? Nous risquons de trouver les mêmes problèmes ailleurs.
    Notre maison n’est pas adaptée pour la prendre avec nous, je ne sais d’ailleurs si j’en serai humainement capable….

    Aujourd’hui lire votre article m’a fait du bien, je ne sais toujours pas quoi faire, mais cela m’a fait du bien. Merci à vous.

    • Le , Un Druide a dit:

      C’est gentil de nous faire part de cette expérience personnelle, ça permet de « toucher du doigt » une situation concrète. Courage pour la suite et merci pour ce commentaire.

  5. Le , Docarnica a dit:

    Absolument d’accord avec vous , j’ai eu la même réaction . Le deuxième fils gère d’ailleurs des portefeuilles de gens fortunés et n’est pas dans le besoin non plus. Le retour à domicile avec ses revenus était d’ailleurs une proposition tout à fait jouable pour cette dame âgée qui avait d’ailleurs de solides revenus. On était chez des gens de la bonne bourgeoisie. L’émoi médiatique n’était donc pas du tout justifié et certainement orienté par la famille ( le fils gynécologue ) . Très énervant ces émois permanents journalistiques sans fondement finalement . J’ai écouté le directeur de la maison de retraite qui expliquait qu’en plus elle était complètement abandonnée par ses enfants qui ne venaient jamais la voir . Le pauvre s’est fait lyncher puis mis à pied par le fond de pension qui gère cette maison de retraite luxueuse ( 3700€/ mois dans mes souvenirs) .
    Merci de rétablir ici l’équilibre avec les faits.

  6. Le , Un Druide a dit:

    T’énerves pas autant, c’est pas bon pour ton coeur!

  7. Tout à fait d’accord, autant il est intolérable de mettre une dame de cette âge à la porte, autant il est incompréhensible que tant de paiements en retard s’accumulent, surtout ayant les moyens comme vous le dites ici (je l’ignorais). Je trouvais faux cul qu’on ne s’attarde nulle part sur « ce détail » et qu’on préfère taper sur les soignants/gérants.

  8. Ça montre encore une fois que la plupart des ehpad n’existent que pour faire du profit. Avec de tels agissements, les familles qui ont déjà des doutes auront encore moins confiance au personnel et dirigeants des Ehpad.

  9. La problématique est qu’un logement en ehpad coute très cher et ceci peut atteindre 3000€ à 4000€ par mois. Bien souvent ces personnes n’ont pas les fonds nécessaires pour pouvoir assumer et font appel à leur famille et souvent leur enfant.
    Ceci entraine donc des difficultés de paiement.
    L’état à mis en place une aide http://www.ehpad-fr.org mais qui n’est pas suffisante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :