Un Druide.

Médecine générale en terres bretonnes.

Pour voter pour Dr.X Tapez 1, pour Dr.Y Tapez 2.

Bref billet pour donner mon humble avis sur l’article de Jean-Yves Nau qui parle ici de la notation des médecins.

La question posée est simple : un médecin peut-il être noté par les internautes comme le sont restaurants ou autres sites de voyage?

Personnellement je ne suis pas favorable à ce genre de démarche. Non par corporatisme mais pour une raison simple : un patient n’est pas un client.

Et ce n’est pas qu’une différence de sémantique.

Alors oui le patient paye son médecin pour un acte médical, qu’il soit technique ou « intellectuel », mais non, le patient n’est pas un client.

Dans le commerce, le client est « roi », il peut exiger d’obtenir ce qu’il désire en échange d’argent. Le commerçant veut satisfaire ses clients, et il adapte ses produits/ses services aux clients dans ce but.

Le médecin, lui, n’est pas là pour répondre aux exigences de ses patients et peut prendre des décisions qui ne leur plaise pas : refus d’un traitement (antibiotique…), refus d’un arrêt de travail, refus d’une visite à domicile, refus d’un acte technique jugé inutile ou dangereux rapporté au bénéfice attendu, impossibilité de recevoir le patient dans la journée etc.

Cela ne dispense évidemment pas le médecin d’être à l’écoute, d’expliquer et discuter ses décisions avec le patient, mais au final la décision revient au médecin d’accéder ou non à la demande du patient sur des arguments scientifiques ou légaux et non « pour faire plaisir ».

La conséquence de cette situation est simple : un patient qui se sera vu refuser une demande qu’il pensait lui légitime pourra aller calmer sa frustration en allant baver sur son médecin sur un site de notation.

Au contraire un médecin qui dit oui à tout, fait du clientélisme et reçoit 60 patients par jour sans délai se verra louer par les patients pour sa compréhension et sa disponibilité!

Je vois d’ici les commentaires sur les médecins :

« 2/10. Il a pas voulu me voir tout de suite alors que je toussais beaucoup et en plus il m’a pas mis d’antibiotique alors que moi y’a que ça qui me soigne! »

« 9/10. Je suis allé voir Dr X. J’avais rendez-vous que pour moi mais il a vu mes deux enfants qui avaient un rhume, juste pour être rassuré. Il est vraiment gentil. Et ils ont eu un traitement costaud pour pas que ça tombe sur les bronches! Pas comme Dr Y qui donne que du Doliprane! ».

« 3/10. Ce docteur a pas voulu me faire mon certificat de sport pour le foot que je lui ai demandé par téléphone. Il veut me voir en consultation! Pour avoir 23€ l’escroc ici! Juste pour un papier! »

Je pourrais continuer encore et encore sur ces situations caricaturales mais malheureusement réelles… Mais je préfère m’arrêter là!

 

 

Publicités

Navigation dans un article

20 réflexions sur “Pour voter pour Dr.X Tapez 1, pour Dr.Y Tapez 2.

  1. Bravo! tu as gagné 🙂

  2. Je prépare un billet sur ce sujet. Je mettrais ton article en lien 😉

    Ps : cadeau bonus Je suis sûre que cette connasse de dentiste va m’exploser la bouche / Connasse de dentiste 😡 putain j’saigne des gencives, détartrage de merde./ J’ai une rage de dents et ma connasse de dentiste ne peut pas me prendre avant mardi, j’vais crever ! 😱😠💉

  3. C’est très bien vu.

    Ton argumentation pourrait se reformuler ainsi : dans toute notation existe deux zones aveugles : des éléments du service noté masqués à l’évaluateur, et des intentions de l’évaluateur masquées au lecteur. Pour un restaurant par exemple, une bonne note peut ignorer que l’aide-cuisinier a pissé dans le potage pour se venger d’un chef tyrannique, et une mauvaise note peut relever de l’échec du critique à finir la soirée chez la femme qu’il a invitée.
    Ce n’est pas trop grave dans le cas d’un restaurant, parce que l’on subodore que les zones aveugles cachent rarement des trolleries d’importance capitale.
    Il n’en est pas de même pour la consultation médicale. Le non-dit peut contenir des choses plus dramatiques que le dire, être davantage au coeur de l’avis que le dire, au point d’en inverser le sens.

    Une autre remarque importante est que pour un restaurant, l’avis collectif des usagers représente, disons 90% du poids d’une évaluation objective. Attribuons les 10% restants aux critiques gastronomiques et aux autres restaurateurs, s’ils se chargeaient de noter leur collègue. En effet la gastronomie est une affaire de goût davantage qu’une science. Le critère de réussite… est la popularité de cette cuisine.
    Pour l’évaluation d’un acte médical, nous sommes contraints d’attribuer un poids plus faible à l’usager. Que diraient Nau et Lehmann si l’on décidait de confier entièrement aux patients la responsabilité de l’évaluation des pratiques médicales ? Hem…

    La situation est extrêmement différente aux USA, pays profondément utilitariste. Là-bas, les gens postent leur avis avec la ferme conviction de devoir rendre service à la société toute entière. Dans les pays latins les gens postent leurs humeurs. Pourquoi pas ? Mais elles ont assez peu à voir avec le médecin, plutôt avec un contexte. L’émotion du patient recouvre sa maladie, son niveau de bonheur médian dans la vie, ses anticipations. Elle contient sans doute aussi des renseignements sur la personnalité du médecin, mais peu sur sa compétence.

    En France les meilleurs évaluateurs d’un médecin sont ses confrères. Peut-être faudrait-il les payer pour remplir efficacement un tape-sur-ton-collegue.com ;-))

    Bravo, le Druide, d’être sorti de la pensée mimétique.

  4. Bonjour,
    Je comprends l’argumentation de l’auteur. Deux objections et une remarque finale toutefois, si vous me le permettez.

    1/ Je ne vois pas bien en quoi les avis sur les restaurants ou les hôtels seraient plus justes. Le client est roi tant qu’il est rentable. Le must n’est-il pas de refuser des clients ? La valeur d’une entreprise est sa clientèle, celle d’un cabinet médical ?

    2/ Je me doute que, d’une façon (encadrée) ou non, ceci se fera, sur le forum d’un site de vulgarité médicale par exemple…

    L’évaluation est un dispositif utile mais frustrant qui ne sais être exhaustif ni même parfois juste et il m’apparaît illusoire de « lutter contre ça ».

    On navigue souvent à vue entre le besoin d’un patient de s’exprimer et le praticien d’avoir un retour sur sa pratique.

    Un forum sur lequel chacun déverse son sentiment via le petit critère qui lui tient tant à cœur est ne sert ni les lecteurs ni le praticien. Seul un questionnaire fermé serait exploitable.

    Pourquoi ne pas préparer un questionnaire, type QCM avec juste un carré pour les « observations », à faire remplir par vos patients ? Sur le cabinet, les toilettes, les horaires, l’accessibilité, bonjour-s’il vous plait-merci-au revoir…

    La lecture de votre blog est toujours un régal.

  5. Le , Blaise a dit:

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous mais je voudrais juste évoquer une piste qui permettrait peut-être de moins donner envie aux patients de noter leur médecins. Il faudrait pour cela sortir du sentiments qu’ont les patients d’être une clientèle, sentiments qui justifierait donc « d’en avoir pour son argent ». Ma suggestion serait de ne plus « payer » le médecin à la fin de la consultation mais de procéder comme en pharmacie tout simplement. Le sécurité social et la mutuelle renseignée sur la carte vitale payeront directement le médecin et le patient n’a plus qu’à compléter ce qui manque. Le patient n’a alors pas l’impression de débourser un montant important et n’est pas dans la situation de quelqu’un qui attend un service à la hauteur de son paiement.

    C’est une proposition qui je pense simplifierait beaucoup de choses et rendrait la médecine encore plus accessible. Je pense bien ne pas être le premier à avoir eu l’idée mais si ça n’a pas été mis en place ce doit être pour des raisons légitimes. Quelles sont-elles à ce moment-là ?

    Bonne journée,

    Adrien

    • Ce que vous décrivez là s’appelle le tiers payant généralisé et c’est un projet de loi de Marisol Touraine avec application prévue en 2017!
      Les réticences sur ce système sont l’incertitude d’être payés de la part mutuelle (carte vitale non a jour, erreurs de papiers etc) et une plus grande dépendance des médecins. Pour y remédier il faudrait la création d’un « guichet » unique par lequel le médecin serait payé pour une consultation et qui récupèrerait la part mutuelle, pour éviter aux médecins d’avoir a se taper des dizaines de courriers et réclamations.

    • Une autre réticence à ce système est celle de la consommation de soins.
      En effet certaines personnes semblent avoir un comportement purement consumériste de l’offre de soins. Ce comportement, malheureusement non négligeable quantitativement, bien qu’il ne soit – dans l’idée que je me fais – pas majoritaire.
      On peut ainsi entendre dire (dans ma propre expérience) à la consultation, en service d’hospitalisation, aux urgences des phrases telles que :
      – « j’y ai droit »
      – « je viens à l’hôpital parce que c’est gratuit »
      etc.

      On peut y avoir une lacune certaine en termes « d’éducation à la santé » . Une des solutions possibles étant alors de souligner auprès des patients le coût de leur prise en charge, même si celui-ci est assumé par la solidarité nationale.

  6. [Mode Troll = ON] C’est pour ça qu’il faut arrêter le paiement à l’acte [Mode Troll = OFF]

  7. Le , Pontdebroolyn a dit:

    J’imagine volontiers que la relation médecin-patient n’est aisée pour personne et qu’il y a des patients qui « exigent » et supportent mal le refus.
    Mais je trouve impressionnant que vous n’envisagiez que des patients incapables de comprendre les motivations d’un refus donné par leur médecin, et des lecteurs d’avis incapables de faire la part des choses.
    Il est difficile d’aller consulter un médecin dont on ne connaît pas les options (il est des médecins antibio-philes, PSA-philes, des qui refusent de poser des DIU aux nullipares etc. – certains médecins twittos témoignent des pratiques questionnables de collègues). Certains patients préfèrent des médecins qui aiment bien écouter-parler, d’autres des médecins centrés sur les problématiques somatiques, certains aiment bien avoir des explications sur ce qu’on leur donne, pour d’autres, ça a moins d’importance. ça ne veut pas nécessairement dire qu’on cherche un médecin qui dise « amen » à tout – ni qu’il faille toujours dire « amen » au médecin que l’on a consulté.

  8. Je suis totalement en accord avec ce que vous dites. Mon propos central est la notation des médecins et les raisons du biais de ce genre de site en citant les cas ou les patients se voient opposer des refus, je ne parle pas des relations en général!
    Pour ma vision plus globale de la relation médecin-patient j’ai écris ceci il y a quelques temps :
    https://undruide.wordpress.com/2013/01/13/cest-vous-qui-voyez/

  9. Le , Miss Molécules a dit:

    Personnellement, je serais pour un système de notation positive à la façon facebook sur le site d’Ameli.fr, avec seulement des J’aime possible et une possibilité de laisser un commentaire constructif de manière nominative car il faut qu’il y ait des concessions des deux côtés.
    Cela leur ferait bien les pieds à certains médecins.
    De vraies divas parfois, toujours dans le vrai et le patient dans le faux, jamais possible de les faire se remettre en question, après en cas de (vrais) problèmes, nous les méchants patients exigeants, on est obligés d’encombrer les urgences et on se fait accuser de venir pour de la bobologie…
    Allez les Diva, on va vous noter, à notre tour de rigoler un peu.

  10. C’est dommage. La première partie du commentaire est intéressante puis vous tombez dans de l’agressivité gratuite ce qui discrédite votre propos.
    Je vous laisse rigoler dans votre coin.

    • Le , Miss Molécules a dit:

      Et moi qui pensait que vous trouveriez la totalité de mon commentaire complétement nulle. Vous êtes un médecin moins pire que ceux que j’ai rencontré parfois alors !
      (j’en ai rencontré des compétents et logiques aussi, ceux là on les chouchoute nous les patients)
      En tout cas, je trouve que cela devrait être donnant : on évalue le soin et le médecin nominativement oui, mais avec un système où le patient ne cachera pas son identité derrière un pseudo, et avec un droit de réponse du médecin bien entendu, et Ameli est le seul système qui puisse permettre cela.
      Mais je suis vraiment pour ce système de notation, parce que certains soignants sont à claquer parfois, ils abusent, sont blasés. Depuis qu’ils ont failli passer à côté de l’insuffisance rénale (évidente même pour une lambda comme moi) de ma belle sœur avec un de ces flegme et de cette condescendance du gars qui sait tout, j’ai vraiment envie d’en découdre et en toute transparence.

  11. Le , Miss Molécules a dit:

    Désolée pour les fautes et les mots qui manquent à l’appel, mais j’ai l’habitude de Facebook et de son bouton « Modifier » après publication

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :